Quand certains patients appréhendent le moindre bruit articulaire, d'autres ne jurent que par lui...mais de quoi s'agit-il exactement, et ce bruit est-il le gage d'une correction réussie ?

​"Ce bruit provenant des articulations a longtemps été un mystère. En 1971 une étude scientifique a pu décrypter son mécanisme. Le bruit, aujourd'hui appelé "cavitation", survient lors d'un brusque changement de pression dans l'articulation au moment de sa manipulation. En effet, des bulles de gaz (CO2) contenues dans le liquide synovial sont retrouvées dans l'articulation sous l'effet d'un rapide passage à une pression inférieure à la pression atmosphérique. Le son apparaît au moment de l'éjection de ces bulles de gaz contenues dans le liquide synovial. Puis le gaz réintègre le liquide synovial, et il faut donc attendre en général 30 minutes pour pouvoir "caviter" à nouveau l'articulation."

Précisions sur le "crack articulaire"
d'après un article de V. Sagnard

Il faut bien comprendre que votre ostéopathe, quelle que soit la technique qu'il emploie, recherche à restaurer une mobilité perdue. Lorsqu'il s'agit d'une technique structurelle, le bruit perçu n'est absolument pas gage de correction.

En effet, la mise en place très précise de ces techniques, permet à votre thérapeute de focaliser son action sur la seule articulation incriminée tout en protégeant les autres. Ensuite la technique, dans son mouvement correcteur, crée une dépression dans l'articulation qui peut alors craquer ou non. Mais rien n'indique pour l'instant que l'articulation soit totalement libérée et ait récupéré ses amplitudes physiologiques de mouvement, il faut re-tester...

Diplomé du CEESO Lyon, École agréée par le Ministère de la Santé - Études en 5 ans à temps complet
Nicolas Hardy, Ostéopathe D.O. - 06 52 12 65 12 - Cabinet Saxe-Gambetta, 259 rue Vendôme - Lyon 3